bannière

bannière

jeudi 18 octobre 2018

Marseille en lutte

La Plaine tout un symbole

Grande manifestation pour des villes vivantes et populaires


Samedi 20 octobre 2018

14h manif Vieux Port • 19h Grand banquet autogéré sur la Plaine, Marseille




La Plaine et sa vie de quartier mythique sont menacées par le chantier monumental qui vient d’y démarrer : 3 ans de travaux sans accès à la place, mise en danger des 300 forains qui y travaillaient et des petits commerces alentours, 115 arbres historiques voués à être arrachés, 21 nouvelles caméras installées… FÒRA SOLEAM, GARDAREM LA PLANA !

… 20 millions d’euros dépensés (et toujours plus) pour que les vœux de la mairie soient exaucés briser les habitudes du quartier, faire grimper les prix de l’immobilier, renouveler la population du quartier. En somme, dénigrer son histoire.

Depuis le démarrage des travaux jeudi dernier les assemblées s’intensifient, les manifestations et actions se succèdent. Le mouvement, qui lutte depuis des années pour préserver ce terreau de vie sociale et politique, vise à empêcher l’avancée des travaux et à exiger une rénovation respectueuse de l’existant qui serait conçue avec les habitant.e.s et habitué.e.s du quartier.

Appel à tou·te·s celles et ceux qui refusent les politiques autoritaires de rénovation urbaine menées par les élus au pouvoir à Marseille et ailleurs,
À tout.e.s celles et ceux qui refusent la destruction volontaire des quartiers populaires au profit de la « reconquête » de l’espace urbain à des seules fins économiques,
À tout.e.s celles et ceux qui refusent le sacrifice des derniers ilots de verdures qu’il reste à nos villes, pour quel que motif que ce soit,
À tout.e.s celles et ceux qui ne veulent plus que l’ambition d’une ville se résume à être attractive pour les grands investisseurs,
À tout.e.s celles et ceux qui ont vu disparaître les fêtes, coutumes et habitudes populaires de leur quartier,
À tout.e.s celles et ceux qui voient toute l’absurdité de garantir la conduite d’une chantier de « rénovation » à l’aide d’une occupation policière massive.

Appel à tout.e.s celles et ceux qui souhaitent que l’amélioration de l’espace public se fasse avec les habitant.e.s des quartiers concernés,
À tout.e.s celles et ceux qui voient que la richesse présente de nos quartiers est déjà immense et ne demande qu’à être fertilisée,
À tout.e.s celles et ceux qui veulent une ville conviviale, solidaire, verte, expressive et débordante,
À tout.e.s celles et ceux qui sont sensibles à l’âme des quartiers insolents, aux brèches qu’ils ouvrent et qu’ils défendent,
À tout.e.s les habitué.e.s du Carnaval indépendant de la Plaine, de Noailles et des Réformés. Que votre ferveur nous fasse trembler de bonheur.

FÒRA SOLEAM, GARDAREM LA PLANA !

14H : GRANDE MANIFESTATION AU DÉPART DU VIEUX PORT. En soutien au carnaval de la Plaine et à tout ce qu’il représente, venez avec votre inventivité : masques, costumes, musique, marionnettes, chars, pancartes de luxe, banderoles et fanfreluches.
Munissez-vous aussi de quelques objets, dénichés ou de votre fabrication, qui symbolisent votre attachement à la ville et à sa culture populaire.

Collectifs marseillais en lutte, vous êtes chaleureusement invités à vous signaler pour rejoindre l’organisation de la manifestation !

19 H : GRAND BANQUET AUTOGÉRÉ SUR LA PLAINE
CHACUN RAMÈNE QUELQUES VICTUAILLES.

Mobilisation toute la semaine sur la Plaine, rejoignez-nous !

La Plaine on est là !

 

lundi 1 octobre 2018

Migrations et sans-papiers

Liberté pour les 3+4 de Briançon !

Meeting de soutien


Jeudi 4 octobre 2018

19h à Solidaires 13
29 bd Longchamp Marseille 1er
 

Exilé.es et solidaires contre les frontières et les expulsions :
 

L’affaire des 3+4 de Briançon et la résistance collective aux renvois forcés en Italie

A la frontière franco-italienne, des lieux-refuges et des personnes tentent de rendre moins terrible l’exode des migrant.es fuyant l’Italie, où les conditions de non-accueil se sont encore détériorées avec l’arrivée du gouvernement d’extrême-droite. Face à eux, policiers, gendarmes et fascistes occupent la montagne. Le 22 avril, une marche transfrontalière de protestation contre la présence de la milice néo-fasciste Génération Identitaire au col de l’Echelle a entraîné l’arrestation et l’inculpation de 7 militant.es, qui risquent 10 ans de prison (procès le 8 novembre à Gap).

Pourtant, et c’est le sens d’une plainte collective déposée par des migrants du collectif Al Manba de Marseille contre l’Italie, ainsi que les luttes contre les expulsions dites "Dublin" comme à Faux-la-Montagne et ailleurs, tous les récits attestent de l’inhumanité croissante des conditions de vie et d’accès droits pour les exilé.es de l’autre côté des Alpes. Si ce n’est bien sûr guère mieux en France, il en va de la liberté de choisir son destin et de sa propre dignité de ne pas subir sans protester l’écrasement des vies et des solidarités.

Avec la participation :

- de plusieurs inculpés accusés de "passage de frontière en bande organisée" au col de Montgenèvre / Claviere (3+4 de Briançon en procès le 8 nov.)
- de migrants du collectif Al Manba ayant déposés une plainte collective contre l’Italie pour défaillance de la procédure d’asile et mauvais traitements
- de mineurs isolés qui témoigneront de la terreur régnant lors du passage de la frontière franco-italienne, en toute illégalité"

RELAXE POUR LES 3+4


LIBERTE DE CIRCULATION ET D’INSTALLATION POUR TOUS ET TOUTES


Contact : mars3plus4debriancon@riseup.net