bannière

bannière

mardi 29 septembre 2015

Luttes sociales

Hôtel Villa Massalia :
accord gagnant pour les femmes de chambres !



Le vendredi 11/09, le Syndicat National du Commerce du Nettoyage et des services de la CNT-SO a signé un protocole de fin de conflit avec la société STN.  



Celle-ci sous-traite le nettoyage de l’hôtel Villa Massallia (groupe Louvres Hôtel) depuis le 01er mai 2015 et le rachat des actifs de Global Facility Service (ex Française de Service), l’ancien sous-traitant ayant fait faillite. Cet accord vient conclure un premier cycle de mobilisation initié depuis la création de la section syndicale en avril 2014, ponctué par plusieurs rassemblements et mouvements de grève dont le dernier le 04 juillet 2015.

Le protocole devrait permettre pour les salariés de la sous-traitance une mise en conformité avec le droit du travail et la « charte sociale » du groupe Louvres Hôtels. Ce protocole couvre la période allant de la reprise du chantier par STN, le 01er mai, jusqu’à la signature. Pour le « passif social » antérieur au 01er mai, une procédure prud’homale collective est en cours contre l’ancien sous-traitant et l’hôtel, avec une audience prévue le 19 novembre devant le tribunal des Prud’hommes de Marseille.

Le protocole acte : l’annulation des courriers disciplinaires et l’abandon de toute procédure disciplinaire concernant la période précédant l’accord ; un rappel de salaires sur la base du contre-pointage effectué par les salariés ; un renouvellement du matériel de pointage défaillant et une remise d’un relevé hebdomadaire des heures travaillées aux salariés, devant permettre le paiement de toutes les heures de travail effectuées ; une organisation du travail plus respectueuse des salariés avec des plannings de travail remis au moins une semaine à l’avance et la prise en compte des contraintes familiales ; un constat sur les problèmes de matériel et d’état des tenues de travail, un renouvellement devant être fait ; le respect intégral des droits syndicaux et la fin des discriminations.

Sur ce dernier point, les membres de notre équipe syndicale ont effectivement subi une politique discriminatoire étant notamment bloquées sur des contrats de travail à faible mensualisation, alors que les salariés proches des encadrants se voyaient proposer un temps de travail plus élevé.

Comme prévu au protocole, une négociation complémentaire menée le 14/09 a permis d’acter la revalorisation des contrats des syndiquées. En marge de l’accord, la fin des discriminations et du harcèlement s’exprime aussi avec le renouvellement total des encadrants du site, issus de l’ancienne Française de Service, qui en étaient les principaux acteurs. Nous resterons bien sûr vigilant, le respect et la dignité ne se monnayent pas !

Enfin, la mise en place progressive du treizième mois dès cette année, valable aussi pour les salariés du site de l’Intercontinental (Marseille 02°), prévue dans un précédent protocole signé en février avec Global Facility Service, nous a été confirmée.

Nous appelons, les salariés des autres sites STN à venir renforcer notre équipe syndicale, ce qui a été possible sur le site du Villa Massalia, doit l’être aussi ailleurs ! Pour défendre nos droits et en gagner de nouveaux : seule la lutte paye ! Solidarité Ouvrière !

CNT Solidarité Ouvrière 13,
12 rue de l’Évêché 13002 Marseille
Contact mail : contact13@cnt-f.org
Site : http://www.cnt-so.org/13
Tel : 06.47.39.72.00

mardi 22 septembre 2015

International

Mort à la Mort !

Justice pour les 43 disparus d’Ayotzinapa (Mexique) et toutes les autres victimes de la terreur d’État


 Un an après l’enlèvement, la disparition et le massacre des étudiants de l’École Normale Rurale d’ Ayotzinapa, le 26 septembre 2014, au Mexique, deux jours d’action et de solidarité.


VENDREDI 25 SEPTEMBRE 2015

18 h
Présentation du livre Mourir au Mexique de John Gibler par le Collectif des Métiers De l’Édition
Expo Photos : Bon pied bon oeil & Contre -faits

Manifesten 59 rue Thiers Marseille 1er

SAMEDI 26 SEPTEMBRE 2015

12 h
Apéro Collage en musique

Manifesten 59 rue Thiers Marseille 1er

18 h
Apéro dînatoire solidaire, et présentation du livre « Mourir au Mexique »

19 h 30
Projection du documentaire Ayotzinapa : Chronique d’un crime d’État

Polygone Étoilé 1 rue François Massabo Marseille 2nd

Collectifs : Marseille Ayotzinapa, Mut vitz 13, Collectif Bonpiedbonoeil, Contre-faits


samedi 12 septembre 2015

International

Conférence-débat

Tunisie : la révolution face aux fondamentalismes

Avec Mohamed  Amami, auteur de
Tunisie : la révolution face à la mondialisation des fondamentalismes contemporains

Vendredi 18 septembre 2015

19 h à Mille Bâbords

61 rue Consolat 13001 Marseille


Le processus révolutionnaire déclenché en Tunisie (2010-2011), et propagé dans toute la région arabe s’est heurté aux manœuvres de puissants adversaires : primo, le fondamentalisme islamique obscurantiste ; secundo, le fondamentalisme néolibéral usurpateur et colonialiste ; tertio, le fondamentalisme d’une gauche nationaliste centralisatrice.

La dynamique populaire a été court-circuitée, et remplacée par un soi-disant « processus démocratique » qui limite les tâches révolutionnaires et conduit à une restauration de l’ancien régime.

Le courage des jeunes révoltés, des citoyens des régions et des secteurs populaires marginalisés n’a pas suffi à démanteler les vieilles structures et à émanciper le peuple du joug de l’État et du système capitaliste.

L’absence d’une stratégie révolutionnaire réfléchie, d’un programme d’action déterminé et d’une capacité organisationnelle efficace en est la cause principale.

Néanmoins elle a ouvert des débats et conduit à une remise en cause des stéréotypes du XXe siècle liés au modèle soviétique, principale entrave au développement d’autres horizons révolutionnaires.

Ce livre souhaite contribuer à ce débat, pour dépasser l’ère de la stagnation et du désarroi. Il essaie de capter les inventions populaires inédites pour penser le processus révolutionnaire du XXIe siècle.

Mohamed Amami, Tunisie, la révolution face à la mondialisation des fondamentalismes contemporains, Éditions franco-berbères, 2015, 160 pages, 12 euros.


Alternative Libertaire Marseille
marseille@alternativelibertaire.org



mardi 8 septembre 2015

Presse

AL de septembre est en kiosque



Edito : Qui est terroriste ?

Pleins-Feux : union européenne union des capitalistes
Luttes
  • La Poste : « Les grévistes n'ont jamais été isolé-e-s »
  • Travail : Rentrée sociale sous fortes tensions
  • Gard : Transports à l’arrêt, lutte en marche
  • Agriculture : L'industrialisation met l'élevage en crise
Syndicalisme
  • Congrès de Solidaires étudiant-e-s : Des tensions paralysantes
Autogestion
  • Autogestion : Un week-end à la Foire
  • Festival : À Lorient, des cultures unies
International
  • Libre-échange : Aux risques du Tafta
  • État espagnol : « Construire une opposition au parlementarisme »
  • Koltchenko-Sentsov : Le régime tyrannique russe mis à nu
Chronique droit du travail : Griefs et fautes

Ecologie
Histoire
  • Il y a cent vingt ans : Portée par le grève-généralisme, la CGT est fondée à Limoges
Culture
  • Interview du rappeur VII : « Le bon rap est en voie d’extinction »
  • Livre : Éclats d'anarchie –  Passage de mémoire, conversations avec Guillaume Goutte de Freddy Gomez aux éditions Rue des cascades
  • Livre : Les Fanatiques de l'apocalypse – Courants millénaristes révolutionnaires du XIe au XVIe siècle de Norman Cohn aux éditions Aden 

    Le mensuel Alternative libertaire revient en kiosque chaque mois au prix de 3 euros (Hors numéros spéciaux à 4€). Cette hausse nous est imposée par la politique tarifaire du distributeur Presstalis.

    Le prix de l'abonnement, lui, ne bouge pas : 20 euros par an, 15 euros pour les précaires.Donc n'hésitez pas à vous abonner pour nous soutenir !

    Encore mieux, pour aider Alternative libertaire à se maintenir en kiosque, souscrivez aux Ami.e.s d'AL.

mercredi 2 septembre 2015

Antifascisme

  Manifestation

contre les universités d’été du FN 

 

Samedi 5 septembre 2015

15h place Castellane



CONTRE LA MONTÉE DES FASCISMES !
CONTRE LES LOIS RACISTES ET SÉCURITAIRES !

RÉSISTANCE POPULAIRE !


Pour la deuxième fois en 3 ans, le Front National a élu domicile à Marseille pour ses universités d’été. Poussé par sa percée électorale aux municipales, le choix de notre ville n’est pas anodin. En effet, il s’inscrit dans une stratégie d’implantation dans l’espoir d’une victoire prochaine lors des élections régionales.

Rien de surprenant que Gaudin et ses amis permettent au FN d’organiser son week-end universitaire à Marseille. Il suffit de se rappeler certains mots prononcés par cet élu ; par exemple : « Le Marseille populaire, ce n’est pas le Marseille maghrébin, ce n’est pas le Marseille comorien. Le centre a été envahi par la population étrangère, les Marseillais sont partis. Moi, je rénove, je lutte contre les marchands de sommeil et je fais revenir des habitants qui payent des impôts ». Il défend ouvertement sa guerre contre les pauvres et les précaires par une gestion raciste et sécuritaire des quartiers populaires et des populations immigrées.

Rappelons également que le PS et ses affidés ont joué pleinement leur rôle dans cette politique xénophobe et autocratique :

• Au niveau national : libéralisme à outrance, austérité, chasse aux Rroms, communautarisation du discours, mépris des classes populaires. Un PS qui affiche une indifférence mortelle face au sort des migrants qui fuient leur pays post-colonisés, et ne propose comme solution que la répression lorsque ceux-ci arrivent sur le territoire français (Vintimille, Paris-La Chapelle, Calais…).

• Au niveau international : le développement d’une ingérence militaire et économique colonialiste – notamment en Afrique. Hollande et Valls, à l’instar de leurs homologues européens et américains, n’hésitent pas à signer des contrats de ventes d’armes aux dictateurs-marionnettes qu’ils font et défont, car seul prime le maintien de la domination des pays occidentaux dits « démocratiques et civilisés ».
Un PS qui brille encore plus au niveau local : clientélisme, corruption, etc. Leur seule stratégie actuelle étant le chantage électoral comme dernier rempart, et/ou la distribution de subventions.

Refusons la résignation. L’espoir est dans nos luttes.
Pour un Marseille Solidaire, Pour un Marseille Populaire et multiculturel.
Pour que notre ville reste une terre d’accueil et d’entre-aide.
Contre l’idée d’une ville aseptisée et renfermée sur elle-même.

Parce que nous, Marseillais-e-s, venons tou-te-s d’ailleurs,

NOUS APPELONS À UN RASSEMBLEMENT LE 5 SEPTEMBRE
PLACE CASTELLANE À 15H !


Afin de prouver que la Marseille rebelle que nous aimons existe toujours,
et est toujours debout.

Premiers signataires : Action Antifasciste Marseille, Collectif Nosotros, Solidarité Palestine-Marseille, FUIQP Sud, Survie 13, La voix des Rroms, UJFP 13, Association Locataires St Barthélemy 3, Alternative Libertaire, Mille Babords, Rouge Vif