bannière

bannière

mercredi 22 juillet 2015

Solidarité internationale

Manifestation pour un Kurdistan et un Moyen-Orient en paix

Samedi 25 juillet 2015

18h 30 aux Mobiles, en haut de la Canebière


POUR UN KURDISTAN ET UN MOYEN-ORIENT EN PAIX.

Le peuple kurde écartelé entre l’Iran, l’irak, la Turquie et la Syrie après avoir lutté des décennies pour sa réunification et son indépendance n’aspire plus qu’à sa reconnaissance et son autogestion.
Ocalan, inspirateur du mouvement de résistance armée (PKK) des Kurdes de Turquie, emprisonné seul dans une île-prison par le gouvernement turc a abandonné l’idée d’une émancipation par les armes. Il a élaboré un nouveau concept, celui du "Confédéralisme démocratique" qui s’expérimente et se développe depuis trois ans au Rojava (au nord de la Syrie). Egalité hommes-femmes, non discrimination ethnique et religieuse, démocratie directe de la base au sommet, promotion et développement d’une économie écologique.

Le gouvernement turc d’Erdogan soutient de plus en plus ouvertement DAESH pour tenter d’éliminer cette expérience incroyablement subversive au Rojava et referme la tenaille en massant des troupes lourdement armées le long de la frontière syrienne pour étrangler économiquement et militairement les Kurdes de Syrie qui eux ne reçoivent pas d’armes.

En même temps il a rompu les négociations avec le leader kurde incontesté Ocalan, qui avaient permis une accalmie avec la guérilla kurde en Turquie. Depuis avril, Ocalan est maintenu dans un isolement complet. Même ses proches ou ses avocats ne peuvent plus communiquer avec lui.
Les élections du mois dernier ont amené le "Parti des Peuples opprimés (HDP)," à entrer en masse au Parlement, bloquant ainsi les rêves mégalomaniaques d’Erdogan.

Celui-ci veut se venger et semble prêt à éliminer toute expression kurde y compris par les armes en s’appuyant sur le nationalisme alors que le peuple Turc aspire aussi à la paix.

LIBERTE POUR OCALAN. RESPECT DE SON DROIT DE S’EXPRIMER.

ARRET DES AGRESSIONS D’ERDOGAN CONTRE LES KURDES ET LES DEMOCRATES DE TURQUIE ET DE SYRIE

Le Centre Démocratique du Kurdistan à Marseille

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire