bannière

bannière

lundi 9 février 2015

Liberté de circulation

 Les enfants sont l’avenir... 

Les enfants sans papiers aussi !

Rassemblement de soutien
mercredi 11 février 2015
à 14h 30 devant la Préfecture
Place Félix Barret  Métro Estrangin-Préfecture

NOUS SOMMES Ina, Abid, Karen,Armen, Levon, Alexandre, Aniza, Vesa, El Fayez, Anfal, Adis, Ronaldo, Oven, Réa, Vesart, Vlera, Ina, Abid, Karen, Vladik, Arman, Musheg, Unal, Stefan, Suyzi, Edgard, Isaac, Anna, Mohamed, Mamadou, Houcine, Zoubir, Abdullah...
 
Les enfants sont l’avenir... Les enfants sans papiers aussi !

ILS ÉTUDIENT ICI, ILS RESTENT ICI !


Marseille, hiver 2015 : des dizaines d’élèves sont menacés d’expulsion. Sans aucune ressource, certains seraient déjà à la rue sans la solidarité de leurs établissements scolaires.

En 2012, un changement profond était attendu, en rupture avec la politique xénophobe de la présidence précédente.

Les lois et les procédures sont depuis restées les mêmes. Expulsions, refus de demandes d’asile, de titres de séjour étudiants… et tant pis si des élèves dorment dehors en plein hiver !

Le résultat est là, sous les yeux de tout le monde. Le gouvernement a perdu le soutien de ceux qui pensent qu’aucun étranger n’est illégal.
En continuant à expulser, en interdisant l’intégration, on tente de faire des concessions à la fraction de l’électorat qui, en matière de flirt avec la xénophobie, préfèrera toujours l’original à la copie médiocre.

L’expulsion de jeunes majeurs lycéens ou étudiants, celle d’enfants scolarisés et de leurs parents, en plus de briser la vie de ceux qui en sont victimes, violent le droit à l’éducation. Elles sont inacceptables, elles doivent être interdites. Les personnes concernées doivent être régularisées.

Ne pas donner ce signe fort désespère et démobilise une part de plus en plus importante de la société. A contrario, en s’engageant dans cette voie, le gouvernement recevrait sur cette question le soutien déterminé de tous ceux qui appelaient à un vrai changement.

Le 11 janvier 2015, le gouvernement défilait au nom des "valeurs de la République" en hommage, entre autres, à Charlie Hebdo. Pendant 7 ans, de 2008 à 2014, ce journal a publié une chronique rédigée par le RESF dénonçant les expulsions et mettant en lumière la solidarité active au côté des sans papiers. Il s'agit maintenant de ne pas en rester aux belles paroles et aux déclarations d'intention, mais de mettre en pratique ces valeurs, en permettant notamment l’intégration citoyenne par la régularisation de ces jeunes et de ces familles.

Ce qui était intolérable sous Sarkozy le reste aujourd’hui !

Le Réseau Education Sans Frontières (RESF) exige :

- la mise à l’abri immédiat des élèves sans papiers et de leurs familles
- un moratoire sur les expulsions et l’interdiction des placements en centre de rétention des jeunes scolarisés et des familles
- la régularisation avec titre de séjour pérenne et autorisation de travail pour mettre fin aux situations inhumaines auxquelles sont confrontés beaucoup de demandeurs d'asile ou familles sans titre de séjour.

Réseau Éducation Sans Frontières des Bouches du Rhône   
resf13@no-log.org | 06 31 32 48 65

vendredi 6 février 2015

Solidarité internationale

Rassemblement en solidarité avec 

Kobanê et Rojava

Samedi 7 février 2015 à 14 h

Place Léon Blum, haut de la Canebière



Kobanê libérée, Kobanê détruite mais Kobanê debout !
Soutenons le modèle politique du Rojava

Après 134 jours de résistance acharnée, Kobanê est enfin libérée de Daesh. Les combattants et combattantes des Unités de Protection du Peuple (YPG et YPJ) ont repris le contrôle des tous les points stratégiques et chassé les fascistes de Daesh de la ville.

Cette victoire, on la doit à la résistance menée au prix d’immenses sacrifices par les YPG et YPJ soutenus par le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), ainsi que par les différents peuples de la région, les Peshmergas du Kurdistan d’Irak et certains groupes de l’Armée Syrienne Libre.
Comme l’a déclaré Saleh Muslim, Coprésident du Parti de l’Union Démocratique (PYD), principal parti kurde de Syrie, la libération de Kobanê marque la victoire de la démocratie et de la liberté, et l’échec des forces obscurantistes. C’est une grande victoire pour l’humanité et un grand échec pour les Etats criminels comme la Turquie qui ont soutenu et armé Daesh afin de briser la résistance kurde.

Cependant, le combat n’est pas encore terminé puisque des centaines de villages autour de la ville sont encore occupés par les gangs de Daesh. Par ailleurs, le canton de Kobanê doit maintenant s’attaquer à la reconstruction de la ville entièrement détruite et au retour de centaines de milliers de réfugiés.

Il est grand temps que la communauté internationale soutienne les forces démocratiques en reconnaissant les cantons autonomes du Rojava. Le modèle politique de cette région du Kurdistan syrien, avec ses expériences émancipatrices, reste une alternative au statu quo et au fascisme de Daesh.

Un modèle politique qui vise l’émancipation sociale et non le pouvoir étatique, l’égalité homme-femme à la place de la mentalité patriarcale, la démocratie directe et le confédéralisme au lieu de la bureaucratie et du centralisme, l’organisation de l’auto-défense populaire et le partage des richesses...

Il est urgent d’apporter une aide humanitaire aux réfugiés de Kobanê et d’aider à la reconstruction de la ville en ruine.

Vive la Résistance de Kobanê !
Solidarité internationale
Pour la reconstruction de Kobanê et le retour des réfugiés !
Pour la reconnaissance des cantons autonomes du Rojava !
Pour le retrait du PKK de la liste des organisations terroristes !


Rassemblons-nous et manifestons notre solidarité avec Kobanê et Rojava
samedi 7 février 2015, 14h00
(Place Léon Blum, en haut de la Canebière, Métro Réformés)


Premiers signataires : Alternative Libertaire Marseille, Le Centre Démocratique Kurde de Marseille, Collectif Marseille Rojava, groupe Germinal (Fédération Anarchiste), coordination de la Marche Mondiale des Femmes 13 PACA, Jeunesse Kurde 13, Ligue des Droits de l’Homme 13, Mouvement contre le Racisme et l’Amitié entre les Peuples 13, Nouveau Parti Anticapitalisme 13, Parti Communiste 13, Résister Aujourd’hui, Rouges Vifs 13, Solidarité et Liberté