bannière

bannière

vendredi 21 mars 2014

Antifafest

Alternative Libertaire tiendra une table avec la CNT-F à l'occasion de la journée internationale contre le fascisme et le racisme à Marseille. Le programme... 



Suite aux entraves mises par la Mairie contre notre festival, qui devait initialement se tenir le 15 Mars, le collectif MSED ne démord pas et s'associe aux collectifs Action Antifasciste Marseille, Nosotros et aux bars "El Ache de Cuba" et "le Molotov" pour une journée contre l'extrême droite.
Cette journée s'inscrit dans le cadre de la journée internationale antifasciste et antiraciste, à l'appel de nos camarades grecs.

Pour participer (bénévolats/artistes/village associatif), contactez nous à marseillesolidaire@gmail.com

Festival "Marseille solidaire" (11h30 / 18h)


Organisé par le collectif Marseille solidaire contre l'extrême droite

COURS JULIEN
11h30 / 14h : PIC NIC ANTIFASCISTE ET FESTIF
Espace cantine et scène musicale "Un artiste, une chanson contre le FN"
Le collectif MSED propose à tous les artistes de la scène locale de prouver une fois de plus que le monde de la culture est prêt à s'engager face à la montée de l'extrême droite, pour la solidarité, le progrès social, l'égalité des droits. Leurs idées et leurs pratiques sont un poison pour l'émancipation.
11h30 / 18h : Village associatif, librairie, animations diverses ...
17h30 : seconde scène musical "Boeuf anti FN"

EL ACHE DE CUBA (108 Cours Julien)
13h30 : Projection de courts métrages antifascistes (à confirmer)
14h : Table ronde "L'extrême droite vue par la presse régionale" en compagnie de journalistes spécialistes de l'extrême droite en PACA.
A travers l'oeil engagé de journalistes locaux, nous proposons de faire un état des lieux de l'évolution du FN et de l'ensemble de l'extrême droite dans notre région. Connue pour être l'un de leurs fiefs et à la veille des élections municipales, comment les groupes d'extrême droite continuent à s'implanter, à quels résistances font ils face ?
15h20 : Table ronde "S'unir face à l'extrême droite" en compagnie de collectifs et associations Marseillaises luttant contre l'extrême droite. 
Dispersé, le mouvement antifasciste et antiraciste ne saurait combattre efficacement. Le collectif MSED s'est lui même constitué dans une volonté d'unir les différentes sensibilités présentes dans ces combats. A l'occasion de cette première journée internationale d'action antifasciste et antiraciste, nous nous proposons de faire le point sur nos convergences, nos différences, nos complémentarités, afin d'avancer ensemble.
16h30 : témoignage d'un militant russe sur la situation dans son pays
Il n'était pas possible de ne pas terminer cette journée internationale sans aller voir ce qu'il se passe de l'autre côté de l'Europe. Complexe, cette situation demande à être comprise du point de vue d'un militant antifasciste russe.

Soirée "Massilia Antifa" (21h/minuit, prix libre)

Organisée par l'Action Antifasciste Marseille et le collectif Nosotros

LE MOLOTOV (6, place Paul Cézanne)
Moscow Death Brigade (Hip hop, Russie)
The Detonators (Punk Rock, Serbie)
Enraged Minority (Bruder-Oi, Freiburg)

Le Carnaval de la Plaine attaqué par la police

 

 Assemblée extraordinaire des carnavaliers

 

Equitable Café, 54 cours Julien Marseille 6°

 

Lundi 24 mars à 19 h



Le Carnaval de la Plaine 2014 a été un vrai succès, mais a fini dans la violence.
 
Pourquoi ?

Déjà, le Carnaval 2013, en pleine année « Capitale culturelle », avait subi une escorte policière disproportionnée et diverses entraves à son déroulement. Malgré les provocations, la fête avait bien eu lieu.
Cette année, le dimanche 16 mars a vu un cortège bigarré et festif déambuler de la Plaine à Noailles, puis de Noailles à la Plaine. Mais, alors que, de retour sur la place, une farandole dansait et chantait autour du Caramantran en flammes (comme le veut la tradition), les pompiers ont prétendu éteindre le feu de joie avant l’heure et, face aux protestations, la police a chargé. Des enfants ont été gazés, des passants matraqués, et 2 personnes ont été arrêtées (puis 4 autres lors d’un rassemblement de soutien devant le commissariat de Noailles), qu’on va accuser d’avoir agressé les policiers.

Il aurait pourtant suffi de laisser se consumer le Caramantran quelques minutes de plus pour que la fête s’achève dans la bonne humeur. Mais les forces de l’ordre ont provoqué le désordre, et assurément pas dans l’esprit du Carnaval !

Mardi 25 mars, la ministre de la Culture inaugurera une exposition au MuCEM, intitulée « Le monde à l’envers – Carnavals populaires d’Europe et de Méditerranée », où, paraît-il, une place sera réservée à notre Carnaval… Quelle ironie ! Pendant ce temps, dans la rue, dans la vraie vie, il semble interdit de célèbrer Carnaval.

Nous demandons donc la libération immédiate des six carnavaliers détenus.
Et nous allons préparer dès maintenant le Carnaval 2015, qui sera un Carnaval des Carnavals, populaire et international, où nous inviterons nos collègues carnavaliers de Dunkerque, Cadix, Naples et Tataouine à occuper avec nous l’espace public où respire l’âme de notre quartier.

Carnaval 2014 est mort, vive Carnaval 2015 !

Signé : des carnavaliers