bannière

bannière

mardi 30 octobre 2012

  Expulsions des opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : Halte à la répression, stop à l’aéroport !

 


Depuis le 16 octobre, l’agression subie par les habitants de la zone concernée par le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (44), a franchi un nouveau cran.

Parce qu’ils défendaient la préservation des terres agricoles, des écosystèmes, et ont mis en place des modes de vie alternatifs, les habitants de la ZAD (Zone d’aménagement différé renommée Zone A Défendre) et leurs familles ont été chassés de leurs maisons, 15 jours avant le début de la trêve hivernale, et ces maisons détruites, parfois illégalement, par les forces de l’ordre.

Nous condamnons la violence déployée depuis la semaine dernière lors des expulsions par les gendarmes mobiles et CRS envoyés par le gouvernement, qui illustre ainsi une nouvelle fois son soutien à la multinationale Vinci, maîtresse d’œuvre du projet d’aéroport.

Depuis plusieurs années, les habitants, et les paysans de Notre-Dame-des-Landes se battent contre un projet inutile, coûteux, destructeur de la nature et des terres agricoles (1600 hectares de terres agricoles et de bocage prévus pour la construction de l’aéroport, et des milliers d’autres pour les zones commerciales et industrielles sur les 20 kilomètres qui séparent Notre-Dame-Des-Landes de Nantes). Ces terres sont indispensables pour développer une agriculture saine et de proximité, leur destruction est une signe supplémentaire que le capitalisme est un modèle de développement économique irrationnel. Quand toutes les terres agricoles seront construites comment ferons-nous pour nous nourrir, et où ira se nicher la vie végétale et animale ?

Alors que le gouvernement n’a que la réduction des déficits à la bouche, comment peut-il justifier de gaspiller des centaines de millions d’euros, voire plus, pour construire un aéroport dont il n’arrive même pas à démontrer l’utilité sociale et dont le financement va être assuré par un partenariat public privé garantissant un retour sur investissement exorbitant à Vinci ?

Depuis l’expulsion, les manifestations de soutiens et les actions entreprises un peu partout en France sont de plus en plus nombreuses et témoignent d’une résistance qui en marche

Nous dénonçons les expulsions et destructions, l’occupation de la zone par les forces de l’ordre, la répression, ainsi que l’acharnement du 1er ministre J.M Ayrault, ancien maire de Nantes, à poursuivre le projet d’aéroport. Nous soutenons les initiatives de soutien à la lutte de Notre-Dame-des-Landes et appelons à rejoindre les comités de solidarité et de résistance pour stopper ce projet.

L’heure est à la convergence de toutes les initiatives pour faire reculer le gouvernement.

Signataires :
Alter Ekolo, Alternative Libertaire, ATTAC, Fédération Anarchiste, Fédération pour une Alternative Sociale et Écologiste, Gauche Anticapitaliste, Ile-de-France Décroissance, Initiative Pour un Autre Monde (IPAM), Les Alternatifs, Les Amis de la Confédération Paysanne, Mouvement des objecteurs de Croissance, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti de Gauche, Parti Pour La Décroissance, Relocalisons, Union Syndicale Solidaires

vendredi 26 octobre 2012

Ils nous entretuent



Rassemblement de solidarité avec les Roms 

Samedi 27 octobre 2012 14 h 30 devant la Préfecture


Xénophobie d’État : la politique du pire
À Marseille, ce jeudi 27 septembre, quelques familles, 30 ou 40 personnes parmi les 1 500 Roms à la rue dans le département, voient arriver un groupe de personnes les chassant sous la menace du feu. Ils partent et leurs affaires sont incendiées. Pendant des jours et des jours, ils errent comme toujours de trottoirs en parking, de parkings en hangars, et partout ils reçoivent comme accueil insultes, propos et actes racistes.

Mais les véritables incendiaires sont à la place Beauvau
Que l’on ne se trompe pas, c’est l’État, quels que soient les gouvernements, relayé par les préfets, les maires, une partie du personnel politique, qui a créé cette situation de précarisation systématique : administrative, économique, juridique ; la répression, le harcèlement, la criminalisation.
En entretenant le pourrissement des situations intenables, cette politique place les familles roms, ces derniers migrants économiques, dans une urgence permanente.

La guerre de tous contre tous a besoin d’un bouc émissaire
Leur fragilité, leur situation « des plus pauvres des pauvres » désignent les Roms comme une cible facile sur laquelle des millions de travailleurs précaires peuvent projeter leur ressentiment. Sans emploi, sans papiers, mal logés, sous-payés, ces derniers ne voient plus de solution autre que de participer au jeu social de la concurrence dans un contexte de crise économique et d’austérité généralisée où « les places sont chères ».

Notre-Dame-des-Landes : Alternative libertaire soutient le combat contre les expulsions

La lutte contre la construction d’un nouvel aéroport à Nantes vit des moments difficiles. Les expulsions ont commencé et la zone occupée (rebaptisée Zone A Défendre) est devenue littéralement une zone de non droit pour les habitant-e-s et les occupant-e-s. Nous condamnons la violence déployée depuis la semaine dernière lors des expulsions par les gendarmes mobiles et CRS envoyés par le pouvoir de M Ayrault, lui-même vendu à la solde de la multinationale Vinci.
Nous ne pouvons rester passifs et passives devant ce drame et protestons contre ce gaspillage d’argent public qui va aboutir à mettre à la rue des familles et individus à la veille de la trêve hivernale. Cela rappelons le, à la suite de promesses électorales nous disant que le problème du logement serait au cœur des préoccupations.
Ce projet inutile est surtout le symbole d’une société de sur-consommation qui a conduit et continue de plonger dans une crise économique, écologique et sociale sans précédent toutes les populations. Laisser faire l’expulsion revient à laisser les grands groupes et leurs relais au pouvoir expulser des familles, et détruire toujours plus des terres cultivables. La lutte n’est pas une option, c’est une obligation. La lutte qui est menée actuellement est aussi la nôtre, elle résonne comme un espoir pour nombre d’individus opprimé-e-s par le capitalisme.
Alternative Libertaire apporte son soutien total à la résistance courageuse dont font preuve les opposant-e-s à la construction de l’aéroport de Notre Dame des Landes et appelle à mettre en place la solidarité par tous les moyens possibles

Alternative libertaire, le 23 octobre 2012

mercredi 17 octobre 2012

Alternative libertaire d’octobre est en vente (mais pas en kiosque !)

Edito

Pleins Feux
- La gauche antisociale : le pouvoir change, la rigueur reste
- Répression : C’est quoi une police de gôche ?
- Gouvernement PS-EELV : La grande illusion écologique
- Rroms : Le PS expulse, mais « humainement »

Luttes
Dico antisécuritaire : Qu’est-ce que la social-démocratie ?
- Casse de la santé : Diagnostic vital engagé
- PSA : Quelles alternatives à la fermeture ?
- Mayotte : En finir avec les politiques d’exception
- Industrie graphique : les rotatives sous pression
Les Chroniques du travail aliéné : « Ils vont me licencier pour pas un rond »